Glossaire

  • CAO

    Conception assistée par ordinateur (CAO), très proche du dessin assisté par ordinateur (DAO). Discipline utilisant des outils informatiques pour imaginer un objet, en concevoir la forme et générer les données nécessaires à sa fabrication. De nombreux domaines font appel à la conception assistée par ordinateur. Parmi celles-ci, on trouve la mécanique, l'aéronautique, l'architecture, l'électronique et la réalité virtuelle. En anglais, CAD peut désigner à la fois computer-aided drafting et computer-aided design.
  • Carte à fenêtre

    Support de stockage analogique sur pellicule reproduisant des documents. La carte à fenêtre est un format de microforme spécifique constituée d'une micro-image 35 mm montée dans une ouverture d'une carte de carton rigide. Celle-ci comporte habituellement des informations sous forme de texte ou de perforations (code Hollerith).
  • CATIA

    Logiciel dont l'acronyme signifie « Conception Assistée Tridimensionnelle Interactive Appliquée ». Créé par la compagnie Dassault Systèmes, il s'agit d'un logiciel CAO-DAO utilisé dans le secteur manufacturier et particulièrement présent en aérospatiale.
  • Code Hollerith

    Code de perforation des cartes inventé par Hermann Hollerith en 1890 et qu’on retrouve fréquemment sur des cartes à fenêtre.
  • Contrôle de la qualité

    Vérification de la conformité d'un produit à sa définition ou à ses spécifications. En numérisation, les images, les métadonnées et l’appariement de ces deux composantes sont habituellement au cœur de ce processus. Des méthodes d'échantillonnage sont souvent employées pour réduire l'effort de travail. Afin d'atteindre un niveau supérieur de qualité, Trigonix effectue des vérifications redondantes à plusieurs étapes de traitement et de façon systématique (100%, il n'y a pas d'échantillonnage).
  • Dématérialisation de documents

    La dématérialisation et la conversion de documents servent souvent à désigner le processus de numérisation. On retire au document son caractère matériel, physique, pour le convertir en document numérique.
  • Dossiers patient numérisés

    Dans le domaine de la santé, plusieurs termes sont utilisés pour désigner les systèmes d'informations sur les patients. Selon leurs caractéristiques, on les classe en dossier patient numérisé (DPN), dossier clinique numérisé (DCI), dossier patient électronique (DPÉ), dossier médical électronique (DMÉ), etc. La numérisation est un des moyens d’alimenter ces systèmes.
  • Espace colorimétrique

    Représentation tridimensionnelle dans laquelle chacun des axes représente une couleur primaire. La position d'un point détermine mathématiquement la composition d'une couleur. Les moyens techniques et technologiques pour reproduire les couleurs ayant des contraintes, des standards ont été établis pour définir la zone exploitable, l’espace dans lequel il est possible de placer une coordonnée (une couleur) précise.
  • Feuille séparatrice

    Feuilles utilisées dans le but d’automatiser en tout ou en partie le processus d'indexation des documents, c’est-à-dire associer des métadonnées aux images. Elles comportent habituellement des informations sous forme de codes à barres qui peuvent être interprétées par les numériseurs ou les logiciels de traitement. Elles sont insérées avant la numérisation lors de l'étape de préparation intellectuelle.
  • Gestion électronique de documents

    Ensemble des procédés informatisés visant à organiser et gérer des informations ou des documents électroniques au sein d'une organisation. La GED désigne également les logiciels permettant la gestion des contenus documentaires. Plusieurs étapes de traitement et les livrables de la numérisation font partie intégrante de cette démarche de gestion.
  • Image matricielle

    Fichier image constitué d'une matrice de pixels habituellement carrés ou rectangulaires. On peut utiliser l’analogie d’une mosaïque de tuiles de même dimension en deux dimensions. Il comprend plusieurs formats de fichiers parmi les plus universellement utilisés (ex.: TIFF, JPEG, GIF, PNG, BMP, etc.) Se dit aussi image en mode point. Les termes anglais bitmap et raster image sont fréquemment utilisés.
  • Image témoin

    Référence numérisée avec le document permettant d'effectuer des ajustements de couleurs ou de densité lors de la capture ou ultérieurement. Cette référence peut porter le nom d'image témoin, charte de couleurs ou cible de calibrage. En anglais, le terme target est le plus fréquemment rencontré.
  • Indexation

    Processus par lequel des informations structurantes ou informatives sont associées aux images. Ces informations peuvent provenir de diverses sources comme une base de données fournie par le client, des codes à barres (feuilles séparatrices), la reconnaissance optique de caractères, la saisie manuelle, etc. Que ce soit pour créer une structure de répertoires, attribuer des noms de fichiers ou livrer des fichiers de métadonnées, l'objectif est d'organiser l'information de façon cohérente et d'ajouter une « intelligence », sinon, ce ne serait qu’une série d’images.
  • ISO 9001:2008

    Système de management de la qualité universellement reconnu et devant être certifié par un organisme externe accrédité. Créée en 1987, elle fait l'objet de révisions régulières dont la dernière remonte à 2008.
  • Loi concernant le cadre juridique des technologies de l’information

    Loi québécoise qui vise à assurer la sécurité juridique des communications effectuées au moyen de documents électroniques. Elle est souvent appelée « loi 161 », le numéro du projet de loi qui lui avait été lors de son élaboration. Il s'agit d'une loi incontournable qui touche directement plusieurs aspects de la numérisation de documents.
  • Métadonnées

    Donnée(s) servant à définir ou décrire une autre donnée, quel que soit son support. Ces informations peuvent être intégrées dans les fichiers, dans des fichiers compagnons ou directement échangées entre des systèmes de gestion de l'information. Le terme metadata est parfois utilisé et constitue un anglicisme.
  • Microfiches

    Support de stockage analogique sur pellicule reproduisant des documents. La microfiche est un type de microforme constitué d'une matrice de 105 x 148 mm sur laquelle on retrouve les micro-images des documents. Le nombre de micro-images est très variable et dépend, entre autres, du facteur de réduction.
  • Microfilms

    Support de stockage analogique sur pellicule reproduisant des documents. Le terme microfilm est habituellement réservé aux microformes se présentant en bobines. Les formats 16 mm et 35 mm sont les plus fréquents. Plusieurs caractéristiques peuvent varier: facteur de réduction, simplex ou duplex, tirage négatif ou positif, etc.
  • Mode bitonal

    Mode colorimétrique qui correspond au noir et blanc pur, sans tons de gris intermédiaires (binaire). Il est adapté à des documents administratifs en très bon état sans couleur ou sans information associée à la couleur.
  • Mode colorimétrique

    Le mode colorimétrique fait référence à trois types d'images: bitonal (noir et blanc), échelle de gris et couleur.
  • Mode couleur

    Le mode couleur comprend plusieurs standards et offre un maximum de fidélité par rapport à l'original.
  • Mode échelle de gris

    L'échelle de gris (tons de gris) correspond aux images monochromes, qui comprennent les nuances entre le noir et le blanc. Elles sont très utilisées pour les microfilms et les microfiches. Le terme grayscale est un anglicisme parfois utilisé.
  • Numérisation de haute précision

    Type de numérisation permettant de reproduire très fidèlement un document ou un objet. Le secteur manufacturier, particulièrement l'aéronautique et la défense, a des exigences particulières à ce niveau. Trigonix a mis au point un numériseur ultra-précis idéal pour numériser une image matricielle à partir de laquelle une image vectorielle est créée.
  • Numérisation de substitution

    La numérisation de substitution a comme objectif de remplacer un document original par un document numérique tout en lui garantissant la même valeur légale. Pour y arriver, plusieurs conditions doivent être respectées, tant au niveau du processus de numérisation que de l'accès et l'intégrité du document à long terme. Au Québec, la Loi concernant le cadre juridique des technologies de l'information est un incontournable à ce niveau.
  • Numérisation sans contact

    Processus de capture d'un document effectué sans qu'un dispositif d'alimentation mécanique n'intervienne. Le document ou l'objet est disposé sur un support et placé directement sous le capteur ou protégé par une vitre immobile.
  • PDF

    Le PDF (Portable Document Format) est un type de fichier quasi universel de document numérique créé par la société Adobe Systems en 1993. Sa spécificité est de préserver la mise en forme d’un fichier telle qu'elle a été définie par son auteur, et cela quel que soit le logiciel, le système d'exploitation et l'ordinateur utilisé pour l’imprimer ou le visualiser. Plusieurs types existent, dont le PDF/A qui est particulièrement bien adapté à l'archivage de documents à long terme.
  • Porte-livre

    Dispositif de soutien permettant de numériser les livres reliés. Les deux plateaux doivent être ajustables afin de bien contrôler les paramètres d'exposition et de minimiser le risque d'endommager le livre. Book cradle est le terme anglais utilisé.
  • Préparation intellectuelle

    Étape de travail en amont de la numérisation qui consiste à organiser les documents ou d'ajouter des outils d'indexation (ex.: feuilles séparatrices). Ce sont des tâches qui permettent d'exploiter les possibilités des numériseurs à interpréter des éléments graphiques dans le but de faciliter l'indexation et l’assemblage des fichiers avec leurs métadonnées. Dans le jargon de la numérisation, on utilise entend souvent le terme « pré-pré » en référence au fait qu’elle est effectuée en amont de la préparation matérielle.
  • Préparation matérielle

    Étape de travail en amont de la numérisation dont l'objectif est d'augmenter la qualité et l’efficacité du travail. Le travail est entièrement manuel et consiste, entre autres, à retirer les agrafes, déplier les coins et bien positionner les petits documents. Cette étape est souvent cruciale pour des documents standards comme les dossiers administratifs. Plus de la moitié du temps consacré à un projet peut être consacrée à la préparation matérielle.
  • Profondeur des couleurs

    Nombre de bits utilisés pour indiquer la couleur d'un seul pixel dans une image matricielle. Dans une image 24 bits par exemple, chaque couleur de base (rouge, vert, bleu) utilise 8 bits, ce qui donne environ 16,7 millions de couleurs possibles, soit davantage que l'oeil humain peut en discerner (environ 10 millions). Les termes color depth et bit depth sont utilisés en anglais.
  • Recadrer les images

    Action de rogner la portion de l'image qui ne fait pas partie du document original (surface sur laquelle le document a été numérisé).
  • Reconnaissance optique de caractères

    La reconnaissance optique de caractères (ROC) désigne les procédés informatiques qui analysent les éléments graphiques d’une image pour le traduire en texte. Un logiciel spécialisé traite les fichiers et le texte peut y être intégré (lorsque le format le permet), livré dans un fichier compagnon, ou encore envoyé dans un système d’information. Ce texte peut être exploité par les logiciels de traitement de texte ou effectuer des recherches pleines pages. L'effort de travail et les résultats sont influencés par la qualité du texte sur les originaux. Le taux de succès des logiciels pour le texte manuscrit est habituellement faible ou nul. L’abréviation OCR fréquemment employée vient de l’anglais optical character recognition.
  • Résolution

    La résolution donne une mesure objective de la densité de l'information. Elle est quantifiée en nombre de points ou de pixels par unité de longueur, la plupart du temps pour un pouce (points par pouce, ppp). Plus la résolution de numérisation sera élevée, plus l'image sera fidèle à l'original. Les limites techniques des numériseurs et la taille des fichiers font en sorte qu'il n'est pas possible, ni souhaitable, de numériser à des résolutions au-delà de ce qui est nécessaire. L’abréviation anglaise DPI (dots per inch) est souvent rencontrée.
  • Traçabilité

    Capacité de documenter rigoureusement chacune des opérations de numérisation, une exigence fondamentale pour assurer la valeur légale du document numérique dans un contexte de numérisation de substitution. Trigonix assure une traçabilité en temps réel permettant de récupérer un document rapidement pour le retourner au client ou le traiter en priorité. Ce processus de requête bien rodé est apprécié dans plusieurs secteurs d'activité et s'avère indispensable pour les dossiers de patients d'une clinique ou d'un établissement de soins de santé.
  • Vectorisation

    Opération qui consiste à convertir une image matricielle en image vectorielle à l'aide d'un programme informatique spécialisé. La conversion s'effectue habituellement à partir d'une image numérisée à très haute résolution sur laquelle des couches vectorielles sont dessinées à l'aide d'un logiciel CAO-DAO.

Sources

Les définitions sont inspirées des sources suivantes et de notre expérience.

Pour tout commentaire ou suggestion